Les axes d'études de l'Oppio

Instrument pour les praticiens et pour les décideurs, l’Oppio déploie son travail d’études selon deux axes principaux – qui n’excluent pas d’autres domaines.

Le premier concerne l’analyse, l’étude de la validité et la production de méthodes et pratiques de conseil en orientation tout au long de la vie. Ainsi, approches éducatives et techniques de counselling sont l’objet de recherches appliquées, qui mettent à contribution une consultation pilote actuellement en développement, mais peuvent aussi donner lieu à collaborations avec des acteurs de terrain sur leurs lieux de travail.

Cette activité d’analyse, de production et d’adaptation s’applique aussi aux outils d’évaluation. S’appuyant sur un centre de ressources bien connu des spécialistes et régulièrement sollicité, l’Oppio a vocation à continuer de développer cette compétence, à la fois par l’abord de champs nouveaux - à titre d’exemple, la question du sens de la vie donne lieu à la construction d’un instrument dont l’usage sera fécond -, et par la mise à contribution de techniques nouvelles - comme en témoigne la récente conception d’un serious game appliqué à l’exploration des intérêts. Ce travail autour des outils d’évaluation donne également lieu à collaboration avec les professionnels de terrain.

Le deuxième axe de travail de l'Oppio cible la mise en oeuvre de politiques d'orientation, qui nécessite préparation en amont et évaluation d'effets sociaux à moyen terme. Dans ce contexte, l'Oppio se veut une ressource pour les responsables de ces politiques. Par exemple, il est actuellement associé à la réflexion sur la mise en place du Service Public de l'Orientation et contribuera à l'observation de ses impacts territoriaux ; il est aussi impliqué dans une réflexion européenne sur les compétences à former chez les professionnels de l'orientation.